Historique

En tout premier lieu, c’est à Dieu que revient toute la gloire et l’honneur de cette histoire.
Dans les années 60, Dieu nous (Willy et Brenda Droz) met à cœur d’annoncer l’Évangile en Valais. Nous étions à Son service en Belgique.
En 1Willy et Brenda 2972, nous organisions un premier camp d’évangélisation en Valais.

L’Auberge de Jeunesse de Bruson en était la base pour quelques semaines. Il en fut ainsi chaque été jusqu’en 1976.
Des groupes formés essentiellement de Suisses et d’Anglais âgés de 14 à 40 ans,évangélisation voire plus, sillonnaient tout le Valais Romand. Les matinées étaient consacrées à la méditation de la Bible et la prière, l’après-midi à un peu plus de détente dans la nature. Puis on s’arrêtait dans les localités. Par les chants, les témoignages, de courts messages, de la musique, des entretiens personnels, la prière avec certains, la distributions de traités, nous proclamions l’Evangile.

En 1976, avec un peu de fonds propres, beaucoup d’argent emprunté avec ou sans intérêts, une ancienne ferme est achetée entre Charrat et Saxon. Il lui est donné le nom de  » Centre Evangélique Valaisan « . Une association sans but lucratif du même nom est formée. Le but de cet achat était d’y faire un lieu de culte, d’accueil pour personnes temporairement dans le besoin et d’habitation pour la petite équipe de 6 personnes que nous formions.
Au début, c’était assez rudimentaire, mais en partie utilisable. Des travailleurs bénévoles et des donateurs fidèles suscités par le Seigneur, en Valais, en suisse et à l’étranger ont permis l’exécution d’importants travaux de rénovation et de transformation, internes et externes. La Mission de l’UEER apportait aussi une aide.
Des ventes de fruits et de souvenirs, des locations de nos locaux à des familles et des groupes ont aussi générés des entrées non négligeables. Les revenus des équipiers étaient très très modestes.

En 1979, nous transcultemettons la charge pastorale des EER de Couvet et Yverdon (où nous exercions notre ministère depuis 1970) à d’autres et venons habiter le Centre Evangélique Valaisan à Saxon.
Nos premières missions d’évangélisation ont été faites avec Ken Ackesson, puis avec Anita Pearce. Nous étions une des premières églises à recevoir une demoiselle évangéliste. Elle nous était recommandée par son pasteur Karl Kienle. Tout s’est bien passé.
Chaque dimanche, il y avait un culte et plusieurs restaient ensuite pour le dîner. C’était un peu comme une grande famille. Une fois par semaine, un groupe se réunissait à Verbier chez un couple âgé. Plus tard, le pasteur Claude Stalin de France nous a rejoint pour un temps. Une réunion hebdomadaire avait lieu à Martigny dans la perspective d’y établir l’Église le moment venu. Au cours des années, quelques un sont décédés, des familles ont choisi de nous quitter puis d’autres se sont ajoutés. Avec l’arrivée des réfugiés, l’Église est devenue multiethnique. Brenda Droz, aidée par des moniteurs et monitrices était responsable de l’école du dimanche. Notre pratique du baptême par immersion dérangeait les églises officielles catholiques et protestantes.
Commencer une église évangélique là où presque personne n’a vécu une nouvelle naissance, au milieu de beaucoup d’opposition directe ou indirecte n’est pas évident. Dieu dans sa grâce, malgré nos erreurs, nos fautes, nos faiblesses, nos moyens et nos talents limités, a fait croître cette église et l’a fortifiée. La consécration et la fidélité de plusieurs chrétiens locaux, la persévérance des membres et amis de l’Association et une foi commune en la Victoire du Seigneur ont permis de traverser victorieusement les tempêtes.

En 1993, l’UEER exprime le souhait que l’église s’installe à Martigny. Le pasteur Vauclair et son épouse, en provenance de Bienne, sont envoyés. En déménageant dans des locaux loués cette assemblée devient l’Eglise Evangélique de Réveil à Martigny.
En 1993, Dieu conduit magnifiquement toutes choses, le Centre Evangélique Valaisan est vendu à l’Association  » Gai Matin  » pour y faire un centre de réhabilitation pour toxicomanes. Le prix de vente permet de rembourser tous les créanciers et acheter en 1996 les locaux en PPE pour l’EER à la rue de la Moya 1.

Un peu plus tard, quand toutes les formalités sont satisfaites, l’Association du Centre Evangélique Valaisan est dissoute et ses biens transférés à l’Eglise Evangélique de Réveil de Martigny.
En juillet 1996, Willy Droz prend officiellement sa retraite et Pierre-Alain Vauclair est consacré pasteur de l’EER de Martigny. L’église continue de grandir, des personnes nouvelles dans la foi ou en provenance d’autres églises nous rejoignelouangent. Un service d’accueil se met sur pied. Brigitte Vauclair crée un groupe de louange pour animer les cultes. (Ses talents artistiques sont une grande aide à l’école du dimanche.) Les enfants, devenus adolescents deviennent un groupe de jeunes. Les aînés d’entre eux le dirigent. Le pasteur les conseille. Un séminaire sur la relation d’aide avec Jacques Poujol est bien apprécié. De bon camps de famille sont aussi vécus.
Dans le bâtiment, la destruction d’une cloison interne permet un agrandissement du lieu de culte, et la création d’un coin librairie. La mise en service d’une sono est aussi un pas en avant. Du mobilier mieux approprié est acquis. Les locaux de culte et des écoles du dimanche sont bien rafraîchis. Beaucoup de membres se sont attelés à cette tâche.

En 2006, le pasteur Vauclair change d’activité, le pasteur Droz assume un intérim. Le Conseil, après prière et réflexion porte son choix sur le pasteur Philippe Rothenbühler et son épouse Rébecca accompagnés de leurs 4 enfants, jusque là en activité à l’EER de Vevey. Le passage vers Martigny se fit graduellement et devient total dans le courant de 2007. Dès son arrivée, Philippe Rothenbühler met en fonction notre beamer. Pendant la louange, les paroles des chants sont ainsi bien lisibles projetées sur un arrière plan de paysages alpestres. Il initie quelques personnes à ce service. Il s’applique à faire connaissance avec chacun, institue un catéchisme pour les jeunes ados, organise des week-ends et camps avec eux, et les encadre bien le reste de l’année. Des cours  » Alpha Live  » se déroulent en 2007 à Martigny et en 2008 au Val de Bagnes. Chaque année, une  » journée porte ouverte  » a été mise sur pieds dans notre lieu de culte, ainsi que diverses activités spéciales d’évangélisation et d’édification.
La conversion de personnes nouvelles, l’arrivée en Valais de chrétiens retraités d’autres cantons, sont aussi une source d’encouragement.
Cette église, partie d’un tout petit noyau en 1979 compte environ 80 membres aujourd’hui, mais avec les amis et sympathisants, nous sommes parfois 100 au culte.

Jésus a dit :  » Je bâtirai mon église.  » Elle est donc l’œuvre de Dieu au travers de ministères différents, ne l’oublions jamais.
A Dieu, à Son Fils Jésus-Christ par l’action du Saint-Esprit soient tout la gloire et l’honneur.
« En tout premier lieu, c’est à Dieu que revient toute la gloire et l’honneur »